Sommaire

Bien qu'il n'y ait pas de traitement permettant de guérir définitivement les rhumatismes, de nombreux médicaments permettent de soulager les symptômes.

Traitement du rhumatisme : les différents types

Granules dans un tube

En fonction des causes, il existe diverses modalités de traitements contre les rhumatismes.

Ainsi, l'arthrose et les rhumatismes inflammatoires font surtout appel aux antalgiques et aux anti-inflammatoires.

La goutte ou l'arthrite septique nécessitent des traitements très différents.

Traitements de l'arthrose

L'arthrose est une maladie difficile à traiter. Hormis les antidouleurs, il existe plusieurs médicaments spécifiques, souvent naturels, qui permettent de réduire les symptômes.

Lire l'article Ooreka

Traitements des rhumatismes inflammatoires

Les rhumatismes inflammatoires sont des maladies chroniques, qui évoluent par poussées et dont la gravité varie considérablement d'une personne à l'autre.

Les traitements sont de deux types différents :

  • Les traitements destinés à calmer l'inflammation et la douleur, à prendre surtout pendant les crises : les antidouleurs et les anti-inflammatoires
  • Les traitements de fond, dont le but est de ralentir l'évolution de la maladie en agissant sur le système immunitaire, souvent en cause dans les rhumatismes inflammatoires. Ces traitements sont réservés aux formes résistantes et comprennent les immunosuppresseurs et les traitements biologiques.
Lire l'article Ooreka

Traitements naturels

Plusieurs techniques et médecines douces peuvent être employées pour réduire les douleurs associées aux rhumatismes :

Tableau comparatif des traitements contre les rhumatismes

Ce tableau récapitule les différents traitements disponibles, leurs indications :

types de traitement Arthrose Rhumatismes inflammatoires Arthrite septique Goutte
Antalgiques (antidouleur)

Paracétamol, AINS, par voie orale

AINS ou capsaïcine en crème, en patch (Qutenza®) ou en gel.

Bon à savoir : la capsaïcine en patchs, peu efficace, expose à des irritations, des douleurs importantes et des brûlures.

AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) Dérivés morphiniques (codéine...) Antalgiques par voie orale (paracétamol ou antalgique plus fort)
Anti-inflammatoires

Par voie orale ou en application locale en cas de crise seulement.

Bon à savoir : la prise d'AINS en cas d’arthrose augmenterait le risque de maladie cardiaque, de cardiopathie ischémique et d'AVC.

Par voie orale en cas de douleurs, ou parfois sur une longue période (corticoïdes). -- --
Injections dans l'articulation (infiltrations) De corticoïdes ou d'acide hyaluronique (viscosupplémentation) en cas de crise seulement. De corticoïdes, de sels d'or -- De corticoïdes pour calmer la douleur.
Médicaments spécifiques Glucosamine, chondroïtine sulfate, insaponifiables d'avocat et de soja.

Immunosuppresseurs

Traitements biologiques

Antibiotiques adaptés en cure

Colchicine

Bon à savoir : elle expose à des diarrhées et des gastralgies.

Pythothérapie, Homéopathie Nombreux produits Quelques produits Pas d'indication : urgence médicale. Quelques produits
Rééducation Dès le début des symptômes. Dès le début des symptômes. Après le traitement, si nécessaire. --
Prothèses En cas d'articulation trop endommagée. En cas d'articulation trop endommagée. -- --

Tous les traitements sur prescription sont remboursés (exceptée la viscosupplémentation), mais certains antalgiques ou AINS sont en vente libre. Notez que tous les traitements à base d’acide hyaluronique injectable dans l’arthrose du genou ne sont plus remboursés depuis le 1er décembre 2017. 

En ce qui concerne les produits de santé naturels, et notamment la phytothérapie, efficace en cas d'arthrose et souvent prescrite par le médecin, ils sont peu ou pas remboursés par la Sécurité sociale.

Ces pros peuvent vous aider